IMG_0847IMG_0851IMG_0855IMG_0862IMG_0868

 Des cigognes sur les clochers..., les Pyrénées toujours proches,IMG_0865

Et le chemin, qui s'étend devant nous ! facile, ou pas... un peu risqué parfois, mais il faut continuer ; l'hôtel est réservé !

 

J'ai réussi à parler (souvenirs scolaires, syntaxe et vocabulaire intacts  à mon grand étonnement) parce que nous ne sommes pas sur la côte), et nous voulions consommer local. Heureusement pour nous parce que, pas le choix en fait ! À partir de Pampelune, à notre grande surprise, la sangria n'est présente dans aucun bar ; là aussi, adaptation oblige ; le mojito bien frais, connaissent pas là-bas.

130 km parcourus en cinq étapes variables en difficulté et pour la première fois, nous avons rencontré beaucoup de français qui continuaient jusqu'à Santiago. Beaucoup de pieds  très douloureux ; on se demande comment il est possible d'avancer dans ces conditions, mais ils continuent...

Retour joyeux à la maison et Respect pour les filles de la part de nos hommes. Eux  sont restés sagement à la maison.

 Dans un an, on reprend notre aventure touristique !